AGENDA

Le MUAR est un musée sans murs qui représente le monde du travail en constante évolution et qui nous concerne tous.

Our goal is to bring this intangible phenomenon closer to the public.

Nos événements se dérouleront à l'ancienne usine de chaussures devenue centre culturel: "Schungfabrik" à Tétange.

À côté se trouve le nouveau musée d'histoire locale FERRUM, dont nous utiliserons l'espace d'exposition temporaire.

A noter:

Un musée sans murs? Nous sommes libres d'adapter nos événements et expositions à une grande variété de lieux et à différentes formes.

PROGRAMME D’ENCADREMENT : 

 02.07.22 Workshop « Léierbud » 10:00 - 16:00

« Schmelzen an schmieden » Workshop pour jeunes métallos co-organisé avec le l’a.s.b.l. FerroForum.

Lieu : Atelier central de l’ancienne usine sidérurgique d’Arbed Esch-Schifflange

Pour plus d'informations et pour réserver cliquez ici

 

07.07.22 Conférence / séance de lecture avec Aurélie Filippetti 20h00

Extraits de son livre « Les derniers jours de la classe ouvrière »

Présentation : Serge Basso de March

Lieu : Monument National des Mineurs, Kayl

 

01.09.22 Conférence / Konferenz « 80ème Commémoration de la Grève de 1942 » 

avec Elisabeth Hoffmann en collaboration avec l’a.s.b.l. FerroForum et le Musée national de la résistance d’Esch/Alzette.

Lieu : Ancien site Arbed-Schifflange, Pompelhaus

 

21.09.22 Round table with the CSL (Chambre des Salariés Luxembourg) and LISER (Luxembourg Institute for Socio-Economic Research)

sur le thème de l’accès des femmes dans la politique et la représentation des travailleurs avec e.a.Nora Back, présidente de la Chambre des salariés, et l’historienne Renée Wagener.

Lieu : Casino syndical Luxembourg-Bonnevoie

 

À chaque fin du mois :

Podcast « Minett Mash-Up » en collaboration avec Minett Unesco Biosphere et l’a.s.b.l. Industriekultur – CNCI

Web link: muar.lu/blog

 

Nous aimerions encourager le public à contribuer et à se joindre à nous.
Avez-vous des suggestions? 

NEXT EVENT:

PAST EVENTS:

« Aarbechtslidder » with Georges Urwald & Jhang Bermes

The luxemburgish bass-baritone Jean Bermes studied singing and conducting at the university of music Mozarteum in Salzburg and at the Conservatorium van Amsterdam.  He concluded his singing studies with a post-graduate in opera at the flemish operastudio in Gent (Belgium).

As a singer he works at different european stages such as the Flemish Opera in Antwerp and Gent, the Theatre national and the Grand Theatre in Luxembourg , Kammeroper München, Ruhrfestspielen Recklinghausen, Stadttheater Langenthal, Landestheater Salzburg, Stadttheater Konstanz, Festivals of Schwetzingen and Salzburg.  His repertoire includes major fach-roles as well as lots of contemporary pieces. He is co-founder of the Salzburg Comedian Harmonists and the group Sodaa which focuses on interdisciplinary music-theater.  

Georges Urwald is a musician, composer/arranger and professor for musical education.
He studied in Cologne at the Staatliche Musikhochschule, with the main subject of church organ and instrumental jazz pedagogy and with main subject jazz piano. Since 2008, he is running the private theatre for “Lëtzebuerger Klengkonscht”, the “Stued” Theater in Greiwemaacher.

Vernissage « Working Class Heroes » 29.04.2022

Cafés-débat « LISER AFTERWORKS »

 

Dans la cadre de ses cafés-débat « LISER AFTERWORKS », le LISER, en collaboration avec le MUAR (Musée vun der Aarbecht) vous invite à une soirée dédiée à la digitalisation du marché du travail au Luxembourg. Trois chercheurs du LISER exploreront le sujet en détaillant l’impact qu’a eu et a toujours la COVID-19 sur le marché du travail et ses acteurs. Un sujet au cœur de l’actualité, qui touche tout un chacun un peu plus depuis le début de la crise sanitaire.

Cet évènement est ouvert à toutes et tous, que vous soyez étudiants, salariés, inactifs ou retraités.

Après la présentation sera organisée une session de questions-réponses avec les intervenants. Et pour clôturer le tout, il sera possible d’accéder au bar attenant à la salle où se déroulera la présentation.

Intervenants

Dr. Laetitia Hauret, Dr. Ludivine Martin et Dr. Nicolas Poussin, chercheurs au sein du Département Marché du Travail du LISER

Résumé

Le marché du travail connaît de profonds changements liés à la transformation digitale, qui devrait s’accentuer à l’avenir. Avant la crise de la COVID-19, il était estimé que 9 à 47% des emplois des pays industrialisés seraient profondément transformés voire disparaitraient à l’horizon 2025-2030 du fait de l’adoption de nouveaux outils digitaux. Si l’introduction de ces nouveaux outils impacte la structure de l’emploi, elle impacte également les missions des travailleurs et leurs conditions de travail.

Cette conférence, à travers les résultats d’études menées par des chercheurs du LISER, questionne l’impact de la digitalisation sur le bien-être au travail. En se basant sur des données collectées dans la Grande Région auprès de salariés travaillant au Luxembourg, elle s’intéresse au lien entre usage des outils digitaux (comme les vidéo-conférences ou les plateformes de collaboration et de partage de documents), et le bien-être des salariés avant et pendant la pandémie de COVID-19.

Comment l’utilisation des emails influence-t-elle le bien-être des employés ? Les travailleurs ont-ils modifié leur utilisation des outils digitaux pendant le confinement ? Si oui, quelles en ont été les conséquences sur leurs compétences digitales, leur bien-être au travail et leur productivité ? Ce sont les questions qui seront abordées lors de cette conférence.

Cet évènement sera placé sous le régime Covid Check en vigueur depuis le 1er novembre 2021 :
https://covid19.public.lu/fr/covidcheck/certificat.html

DE

thorsten nagelschmidt liest: arbeit

Date: 26.10.21
ORT: Schungfabrik Tétange
Doors:  19h30 – Beginn 20h00
Eintrittspreise: VVK € 8, AK € 10

THORSTEN NAGELSCHMIDT liest: ARBEIT 

An einem Kreuzberger Hostel beginnt Sheriff seine Nachtschicht und fühlt sich mal wieder wie ein schlecht bezahlter Sozialarbeiter. Im Späti nebenan erlebt Anna den zweiten Überfall in diesem Jahr. An der Tür vom Lobotomy steht Ten und realisiert, dass ihm seine junge Familie durch seine Arbeitszeiten komplett zu entgleiten droht. Außerdem: Eine idealistische Notfallsanitäterin, eine zornige Pfand-sammlerin und ein Drogendealer mit Zahnschmerzen, der sich fragt, ob er Freunde hat oder nur noch Stammkunden.

Thorsten Nagelschmidt hat mit »Arbeit« einen großen Gesellschaftsroman über all jene geschrieben, die nachts wach sind und ihren Job erledigen, während Studenten, Touristen und Raver feiern. Temporeich erzählt er von zwölf Stunden am Rande des Berliner Ausgehbetriebs und stellt Fragen, die man beim dritten Bier gerne vergisst: Auf wessen Kosten verändert sich eine Stadt, die immer jung sein soll? Für wen bedeutet das noch Freiheit, und wer macht hier später eigentlich den ganzen Dreck weg?

Thorsten Nagelschmidt, geboren 1976 im Münsterland, ist Autor, Musiker und Künstler. Er ist Sänger, Texter und Gitarrist der Band »Muff Potter« und veröffentlichte die Bücher »Wo die wilden Maden graben« (2007), »Was kostet die Welt« (2010) und »Drive-By Shots« (2015). Zuletzt ist von ihm der Roman »Der Abfall der Herzen« (2018) erschienen. Thorsten Nagelschmidt lebt in Berlin und veranstaltet dort die Lesereihe »Nagel mit Köpfen«.

COVID CHECK EVENT

www.thorstennagelschmidt.de

© Verena Brüning

FR

CONFERENCE – ETYMOLOGY OF THE TERM WORK

In diesem Gespräch geht Sam Mersch, Mitarbeiter des “Zenter fir d‘Lëtzebuerger Sprooch” auf den Ursprung des Begriffs Arbeit in einigen europäischen und nicht europäischen Sprachen ein und beleuchtet dessen Ursprung und die jeweilige spezifische Nutzung.

Im Englischen sprechen wir von „work“, im französischen von „travail“, im Deutschen von „Arbeit“ und im Luxemburgischen von „Aarbecht“.

Die Konferenz wird mehrsprachig sein.

Sam studierte Geschichte, Archäologie, Klassifizierung und historische Linguistik in Deutschland und den USA. Er hat einen Abschluss in Neuerer Geschichte (M.A. Neuere Geschichte) und in Indogermanistik (M.A. Indogermanistik) von der Friedrich-Schiller-Universität in Jena/Deutschland. Seine Forschungsschwerpunkte sind Kultur- und Sozialwissenschaften. Er war Doktorand an der Universität Luxemburg und untersuchte die Sprachgeschichte der luxemburgischen Sprache.

Français